La légende de Saint-Martin !

Il est dit à Dunkerque (59), et depuis des siècles, que saint Martin, en bon évangélisateur, serait venu prêcher la bonne parole dans les Flandres, notamment auprès de la population des pêcheurs. Pendant son prêche, il aurait perdu son âne dans les dunes. L’intrépide se serait égaré dans les dunes de Leffrinckoucke (59). Les pêcheurs et leurs enfants seraient alors partis, la nuit tombée, à sa recherche, avec des lanternes, et l'auraient retrouvé dans les dunes, en train de manger des chardons et des oyats. La légende dit que saint Martin était si content qu'il a transformé toutes les petites crottes de son âne en petits pains briochés appelés voolaeren (la racine du mot veut dire saleté puisque les délicieuses brioches sont nées d’une crotte) ; on le prononce folards en français. (D’ailleurs, la vraie recette des voolaeren , que l’on soit bien clair, c’est celle aux raisins. Les agrémenter de sucre ou chocolat, pourquoi pas ? Mais on fait une petite entorse gourmande à la légende.)

Aujourd'hui, à la saint Martin, le 10 novembre,  les enfants chantent une chanson qui se déroule dans les rue dunkerquoises, en défilant dans la rue, avec une lanterne, creusée dans une betterave à sucre. Voici le refrain :

« Saint Martin,
Boit du vin,
Dans la rue des Capucins,
Il a bu la goutte,
Il a pas payé,
On l'a mis à la porte avec un
Coup d'balai »

La rue des Capucins est aujourd’hui la rue Alexandre-III, la rue du Lion-d’Or existe toujours et la rue des Vieux-Quartiers, c’est l’actuelle rue Poincaré. Connaître la chanson par cœur, c’est rendre hommage à l’esprit dunkerquois.
Après le défilé, on leur donne un folard et parfois une orange ou une boisson, et le concours de la plus belle lanterne est organisé.

La légende semble dater du XVIe siècle. Légende car en réalité, il est impossible que Saint Nicolas ait pu mettre un pied dans le Dunkerquois. À l’époque où il a vécu (au IVe siècle), Dunkerque et les dunes étaient sous les eaux. Cette légende pittoresque, comme toutes les légendes, est inventée. Mais il faut que les enfants continuent d’y croire ! C'est pourquoi la ville de Dunkerque et les villages aux alentours, s’animent chaque année, le 10 novembre au soir, pour commémorer un événement parfaitement imaginaire, au demeurant pittoresque et fort sympathique. C’est ainsi qu’est née la tradition du défilé des enfants sur la voie publique et de cette fête de la Saint Martin !

Si vous voulez en savoir plus sur cette légende, je vous invite à cliquer ici.

et voici un petit aperçu en vidéo

Et si vous souhaitez réaliser les fameuses brioches Voolaeren rozijnen, je vous invite à découvrir ma recette ici :

Retour à l'accueil